1/2 marathon de Dubaï : mon plan d’action (ça marche aussi pour votre biz)

Ca y est, c’est validé.

Je viens de m’inscrire au semi marathon de Dubaï le 22 novembre 2019.

 Objectif : couper la ligne d’arrivée en moins d’1h30.

 (je voulais faire celui de Bordeaux en avril, mais il a été annulé à cause des Gilets jaunes…).

Après avoir couru des 10km, 16km, marathon, mon objectif est de claquer un semi histoire d’avoir testé toutes les distances (sauf l’ultra long).

1h30 pour un semi, je ne sais pas si ça vous parle, mais ça commence à être intéressant niveau rythme

(tout est relatif bien sûr).

Bref.

Pourquoi cet article ressemble à #3615MaLife ?

Et où est l’intérêt pour vous de le lire ?

 J’y viens.

Ce que ca veut dire, cet objectif daté, chiffré et dans mes cordes ?

 Ca veut dire que j’ai déjà un plan d’action en tête.

 Je sais que fin septembre je débuterai un programme d’entrainement de 8 semaines

(programme concocté par un ami coach sportif).

 D’ici là, j’ai repéré 3 courses de 10km (une par mois) où je sais quels chrono je veux faire.

La première est le 18 juillet.

 D’ici à cette course du 18 juillet ?

 J’ai couché sur papier mon plan d’entrainement

(7 sorties, alternant fractionnés et sorties légères).

Allez, j’arrête avec ce jargon qui fait flipper.

Mais j’espère que vous avez vu où je veux en venir

(sinon, c’est qu’il faut revoir quelque chose).

J’ai posé un objectif SMART.

Et un plan d’action précis pour aller le chercher.

Dans votre activité ?

Vous voulez faire pareil.

• Définir un objectif motivant et challengeant à la fois.

• Coucher dans les grandes lignes quoi faire pour y arriver.

• Avoir quelques metrics pour s’assurer que les temps de passage sont respectés.

• Découper ces grandes lignes en actions concrètes.

• S’entourer de personnes bienveillantes et qui vous aideront à aller là où vous voulez.

• Passer à l’action (y’a plus qu’à !).

Si vous faites ça ?

Oui, vous le savez.

Vous vous donnez toutes les chances de réussir.

“Et si tu fais plus d’1h30 ?”

(et donc, que ton objectif n’est pas atteint)

Me demande la pessimiste au fond de la salle.

C’est possible.

(même si dans ma tête, pas vraiment).

 Et si vraiment “je me déchire” le jour J.

Hé bien, tant pis.

 Le principal est que je saurai alors que j’aurai tout mis en oeuvre pour atteindre cet objectif.

(d’ailleurs, entre nous, les “et si” bouffeurs de cerveau, on essaie d’éviter un maximum, OK ?)

Maintenant, je ne vous demande pas de m’accompagner à Dubaï

(mais les plus motivés peuvent se manifester !).

 Mais peut-être que ca vous servira à repenser à vos objectifs

(tiens, ça peut être un bon sujet de réflexion pour le weekend).

Alex