Pourquoi suivre des formations ne vous aide pas à vendre plus

Pourquoi suivre des formations ne vous aide pas à vendre plus

OK, donc si vous êtes comme moi à mes débuts

(Et comme tout le monde qui se lance avec l’enthousiasme d’un chien fou d’à peine 3 mois)

Je pense que vous allez vous retrouver dans cette rapide description :

Regarder 18 webinaires gratuits

Vous inscrire à 32 listes emails

Récupérer toutes les ressources offertes possibles

Les laisser moisir dans votre dossier Téléchargements

En ouvrir un quart

Lire jusqu’au bout (mais en diagonale) trois d’entre elles

Ne rien appliquer de ce qui y est donné

(Car c’est gratuit, donc vous n’y apportez aucune valeur)

Résultats ?

Vous avez le cerveau fumé.

Vous y voyez encore moins clair qu’avant.

Ca vous met un coup de moins bien au moral.

Et, surtout, vous n’avez pas avancé d’un iota.

Ne soyez pas trop dur avec vous-même.

C’est que vous n’êtes pas le seul dans cette situation.

Maintenant, pour comprendre la folie de cette « stratégie », imageons la :

Vous êtes sur une île et vous souhaitez aller sur celle d’en face.

Vous vous lancez donc dans la construction d’un pont.

Cette construction, vous l’avez lancée sans plan clair et sans fondations solides.

Tôt ou tard, comme tout projet de la vraie vie, vous rencontrez des difficultés.

Comme vous n’êtes pas au clair sur vos raisons profondes, votre stratégie et vos fondations, vous vous retrouvez bloqué.

Que faites-vous ?

Vous faites demi-tour jusqu’à votre point de départ.

Et commencez un nouveau pont.

Qui avance pas mal, jusqu’à un nouvel obstacle.  

Vous vous retrouvez de nouveau bloqué.

Vous faites alors de nouveau demi-tour.

Etc.

Etc.

Etc.

Les formations offertes ou payantes que vous obtenez ?

C’est pareil.

Vous les débutez sans trop y croire.

Sans trop vous investir.

Et, souvent, sans trop savoir pourquoi.

Telle une abeille qui butine à droite à gauche.

(sauf que elle, elle sait pourquoi elle fait ça).

Ce qui a été le vrai tournant pour moi ?

Prendre mon courage à deux mains.

Et réserver un appel stratégique.

Afin de construire mon pont solide jusqu’au bout.

Je ne suis pas chef de chantier dans le bâtiment.

Mais je vous offre cet appel.

Pour faire une étude de votre pont

(Et je ne parle pas de celui du 8 mai).

C’est ici :

==> https://calendly.com/alexspiga/ss60

Alex

Pourquoi suivre des formations ne vous aide pas à vendre plus

OK, donc si vous êtes comme moi à mes débuts

(Et comme tout le monde qui se lance avec l’enthousiasme d’un chien fou d’à peine 3 mois)

Je pense que vous allez vous retrouver dans cette rapide description :

Regarder 18 webinaires gratuits

Vous inscrire à 32 listes emails

Récupérer toutes les ressources offertes possibles

Les laisser moisir dans votre dossier Téléchargements

En ouvrir un quart

Lire jusqu’au bout (mais en diagonale) trois d’entre elles

Ne rien appliquer de ce qui y est donné

(Car c’est gratuit, donc vous n’y apportez aucune valeur)

Résultats ?

Vous avez le cerveau fumé.

Vous y voyez encore moins clair qu’avant.

Ca vous met un coup de moins bien au moral.

Et, surtout, vous n’avez pas avancé d’un iota.

Ne soyez pas trop dur avec vous-même.

C’est que vous n’êtes pas le seul dans cette situation.

Maintenant, pour comprendre la folie de cette « stratégie », imageons la :

Vous êtes sur une île et vous souhaitez aller sur celle d’en face.

Vous vous lancez donc dans la construction d’un pont.

Cette construction, vous l’avez lancée sans plan clair et sans fondations solides.

Tôt ou tard, comme tout projet de la vraie vie, vous rencontrez des difficultés.

Comme vous n’êtes pas au clair sur vos raisons profondes, votre stratégie et vos fondations, vous vous retrouvez bloqué.

Que faites-vous ?

Vous faites demi-tour jusqu’à votre point de départ.

Et commencez un nouveau pont.

Qui avance pas mal, jusqu’à un nouvel obstacle.  

Vous vous retrouvez de nouveau bloqué.

Vous faites alors de nouveau demi-tour.

Etc.

Etc.

Etc.

Les formations offertes ou payantes que vous obtenez ?

C’est pareil.

Vous les débutez sans trop y croire.

Sans trop vous investir.

Et, souvent, sans trop savoir pourquoi.

Telle une abeille qui butine à droite à gauche.

(sauf que elle, elle sait pourquoi elle fait ça).

Ce qui a été le vrai tournant pour moi ?

Prendre mon courage à deux mains.

Et réserver un appel stratégique.

Afin de construire mon pont solide jusqu’au bout.

Je ne suis pas chef de chantier dans le bâtiment.

Mais je vous offre cet appel.

Pour faire une étude de votre pont

(Et je ne parle pas de ceux habituels du mois de mai).

C’est ici :

==> https://calendly.com/alexspiga/ss60

Alex

Le seul truc qui vous obligera à enfin être maitre de votre temps

Est-ce que vous avez souvent l’impression d’être débordé ?

Est-ce que cette phrase, qui est un non-sens complet, sort souvent de votre bouche ?

« Je n’ai pas le temps »

Si vous répondez oui à l’une de ces 2 questions, lisez la suite.

Parce qu’il y a un truc qui ne va pas dans notre quotidien.

Courir partout.

Etre dans l’urgence permanente.

Essayer de tout faire sans s’appliquer sur la tâche en cours.

Ce n’est pas ça la vie d’un indépendant.

En tout cas, ca ne devrait pas l’être.

Ca a été mon cas pendant un petit moment.

Jusqu’à que je m’aperçoive que c’était CLAIREMENT contre-productif.

Je me voulais efficace et efficient ?

Je brassais du vent et m’épuisais.

J’ai alors décidé de changer de méthode.

Et je me suis approprié le Daily log de mon premier client et mentor, Paul O’Mahony.

Tout simplement un journal à tenir au quotidien.

J’y note mes succès du jour.

Ce qui a marché.

Ce qui n’a pas marché.

Les priorités pour le jour suivant.

Ce pour quoi j’ai de la gratitude.

Des notes pêle-mêle.

Je l’imprime en format papier pour chaque trimestre.

Celui de Q2 renferme mes objectifs pour 2019, pour Q2, pour chaque mois / semaine / jour.

Ainsi, je sais où je vais.

Ce journal, je l’offre aux clients que j’accompagne – et je les invite fortement à l’utiliser.

Ca permet de ralentir, se poser, et prendre le temps d’analyser ce qui est réalisé.

Pour la gestion du temps, j’utilise un logiciel tout simple et gratuit :

Toggl.

J’entre en amont mes différentes tâches

(emailing, clients, programme…).

Dès que je démarre une tâche, je déclenche le timer pour la tâche en question.

Et je reçois chaque fin de semaine un rapport sur comment j’ai occupé mon temps.

Journaling et gestion du temps :

Des actions simples et efficaces.

C’est ce sur quoi je me concentre de plus en plus.

Et ce sur quoi je fais travailler mes clients.

Si simplicité et efficacité vous font défaut, il y a ce petit lien juste en dessous qui pourrait vous être utile :

==> https://calendly.com/alexspiga/ss60

Alex

La meilleure stratégie pour créer une audience qui vous suit (et s’offrira vos services) ? Ne pas en avoir

Je ne sais pas si je vous ai déjà raconté.

Mais dans une de mes vies précédentes, j’ai été social media manager pour la station de Val d’Isère

(Ce qui me permettait entre autres d’avoir le forfait de ski offert dans presque toutes les stations des Alpes).

Qui dit SM manager dit création de contenus, calendrier éditorial, planification, etc.

Heureusement, ce n’était qu’une infime partie de mon job

(principalement axée sur la vente en ligne et le suivi à nos partenaires B2B.

Déjà à l’époque j’adorais accompagner des clients).  

Parce qu’en fait, les réseaux sociaux, ca me gonfle

(Et je suis pourtant présent sur chaque plateforme ou presque).

Respecter un calendrier, planifier, calquer ce qu’on va dire selon la date, etc.

La plaie !

Ce que je fais à la place : je communique quand je veux.

Mon meilleur conseil si vous souhaitez créer du contenu pour rallier des inconnus à votre cause ?

Soyez vous-même.

Un peu bateau, vous vous dites.

Et pourtant.

Gardez ceci en tête :

À prestation égale, on s’offrira toujours les services de quelqu’un qui nous inspire et nous ressemble.

Si vous n’êtes pas vous-même, comment voulez-vous convaincre ?

Comment voulez-vous qu’on s’identifie à vous ?

Comment compte-vous amorcer le processus de vente ?

Tenez, un exemple qui sera plus parlant :

Je viens de débuter un nouvel accompagnement pour combler mes lacunes et devenir encore meilleur.

(Bah oui, offrir ce service sans le vivre moi serait du non sens)

Sur ma thématique large du web marketing, vous vous imaginez bien qu’il n’y a que l’embarras du choix !

Pourquoi j’ai précisément choisi cette personne ?

Pour le discours qu’elle tenait.

Pour son énergie.

Parce que je me retrouvais en elle.

Parce ce qu’elle est et incarne m’inspirent.

Si elle n’avait pas cultivé ce qui fait sa propre personne ?

Si elle n’était pas authentique ?

Jamais je n’aurais demandé à ce qu’elle m’accompagne.

En étant vous-même ?

Vous attirez votre client idéal.

Vous repoussez ceux qui ne vous inspirent pas.

Et vous prenez du plaisir dans votre communication et votre contenu.

Après, je sais.

Assumer qui on est et son message, ce n’est pas forcément facile.

La peur peut reprendre le dessus.

C’est là que la force de l’accompagnement arrive.

Pour se surpasser.

Aller au delà de ses peurs infondées mais bien réelles.

Avoir quelqu’un qui n’a pas peur de vous dire ce qu’il faut.

Et voit en vous ces qualités que vous ne voulez pas voir.

De votre contenu à vos blocages, vous pouvez vous libérer ici :

==> https://calendly.com/alexspiga/ss60

Alex

Pourquoi je laisse mes clients se démerder

C’est bien ça, je les laisse se débrouiller tout seul.

OK, je force un peu le trait.

Mais on n’est pas tout à fait loin de la vérité.

Le truc, c’est que je n’impose rien à mes clients.

Je ne les oblige pas à faire de la prospection à froid s’ils n’aiment pas ça.

Je ne les force pas à créer une chaine Youtube.

Le genre de trucs que je les « force » à faire ?

Travailler sur leur avatar.

Mettre en place de nouvelles façons d’être et faire.

Comprendre la force de l’habitude.

Ce qui se passe, malheureusement, c’est que beaucoup de coachs ou consultants imposent une façon de faire.

Leur propre méthode qui a peut-être marché pour eux.

Mais qui ne colle pas obligatoirement aux spécificités de leurs clients.

Alors, plutôt que d’imposer, j’écoute.

Je réalise un audit.

Je vois où sont les forces et les faiblesses.

Et, aux côtés de mon client, j’élabore des stratégies optimisées à leur façon d’être ET leur marché.

Ils finiront par les connaitre bien mieux que moi.

Se forcer à des actions sans plaisir, à quoi bon ?

Crash assuré.

Le double effet kiss cool de ma méthode ?

Avoir des clients qui se responsabilisent.

Et qui prennent conscience que c’est eux qui ont la possibilité de vivre sereinement de leur activité.

Comprennent que se faire accompagner est un atout indéniable

(qui fait gagner des années lumières).

Mais que seuls eux iront chercher leurs rêves.

Mais alors, quid de vous, qui offrez du service mais pas forcément de l’accompagnement ?

Faites pareil.

Offrez ce dont a besoin votre marché.

Répondez à leur problème.

Tout simplement.

Il n’y a pas à se creuser la tête plus longtemps.

Si vous vous la creusez trop, c’est qu’il y a quelque chose à démêler.

Et il est fort à parier que ce noeud ne se démêlera pas tout seul.

On prend une heure ensemble pour en parler ?

==> https://calendly.com/alexspiga/ss60

Alex

Quelques mots pour tout débloquer

Hier, je vous parlais de la peur et des délires dans lesquels elle peut nous faire partir.

Aujourd’hui, j’aimerais partager quelques mots simples et efficaces.

Ca ne va pas changer la face du monde.

C’est ce que j’ai dit spontanément à une de mes clientes récemment.

Elle avait monté une super vidéo où elle expose son expertise.

Vidéo, pierre angulaire de son funnel de vente.

Mais elle n’arrivait pas à la mettre en ligne.

Peur des critiques.

Des “qu’en dira-t-on”.

De la méchanceté gratuite de ces pauvres gens qui pourrissent le web (et pas que).

Alors. Franchement.

De mémoire, elle ne doit même pas avoir 5K abonnés sur Youtube.

Une liste email pas bien épaisse.

Et des followers FB et IG par quelques centaines.

Une jolie petite communauté.

Mais on est loin des foules de rock star.

Une vidéo de plus ou de moins sur Youtube ?

Ca ne va pas changer la face du monde.

La vérité, c’est que tout le monde s’en tape.

Ca arrive des millions de fois par mois.

Par contre, pour elle, ca peut tout changer.

La preuve, depuis, elle a signé 3 clientes en accompagnement premium grâce à cette vidéo.

Bloquer de si petites actions insignifiantes pour le reste du monde,

Mais GÉANTES pour son activité,

C’est de la folie.

Et pourtant, le succès ne tient souvent qu’à ce genre de petits détails.

De petites décisions.

Vous avez besoin de clarté sur votre stratégie ?

Et de vous faire entendre dire ce que vous refusez d’entendre ?

Le lien ci-dessous peut vous aider :

https://calendly.com/alexspiga/ss60

Alex

La peur, excellent carburant ou parfait anesthésiant

Vous en avez vous aussi ?

Vous savez, ce petit truc que vous avez au fond de la tête.

Qui vous fait flipper et qui vous titille.

Qui accélère votre rythme cardiaque et vous donne un peu mal au ventre.

Jeudi dernier, j’ai fait quelque chose qui me faisait un peu peur.

Et qui m’excitait à la fois beaucoup.

(les deux vont très bien ensemble, n’est-ce pas ?)

C’est quoi ce truc ?

Une conférence en présentiel.

Pas du Zénith plein à craquer.

Ni même 50 personnes.

Une conférence de 3h dans une jolie salle à 10 minutes de chez moi.

Avec 8 personnes qui sont venues y assister.

Et qui ont toutes su apprécier la valeur donnée en donnant à leur tour (échanges, retour d’expériences, etc.)

Franchement, ca a été un vrai petit succès.

Et j’en suis plutôt fier.

(et j’ai 2 follow up à venir pour de possibles contrats)

Pourquoi je vous raconte ça ?

Pas pour me vanter.

Mais plutôt pour vous dire qu’aller au delà de ses peurs, c’est kiffant.

Je ne sais pas vous, mais j’adore cette sensation qui s’apparente, au final, à de l’adrénaline.

Et qui surtout permet de réaliser de petites victoires.

Et par là même, d’élargir sa zone de confort.

J’avais cette idée en tête depuis de longs mois.

J’ai profité de mon passage en France pour la concrétiser

(au début, je pensais à juillet mais à quoi bon remettre à demain ce qui peut etre fait aujourd’hui ?).

Maintenant que c’est fait ?

Je suis prêt pour en faire d’autres.

Plein d’autres idées me viennent en tête.

Mon niveau de certitude a augmenté.

Vraiment, de tout mon coeur, si vous avez peur, lisez ceci :

Je comprends.

C’est humain et normal d’avoir peur.

Mais forcez-vous à aller au-delà.

(Attention, je ne vous dis pas de vous forcer à faire quelque chose que vous n’aimez pas – ca ne serait pas une bonne idée)

De l’autre côté de la peur fantasmée, délirante, irraisonnée ?

Il y a de belles victoires, des pas de géants, de l’accomplissement.

Ecouter la peur fait stagner, errer, douter.

Lui tordre le cou rend fier, courageux, certain.

A votre avis, qu’est-ce qui ferait avancer votre activité ?

Je vous laisse y répondre

(et réserver un appel avec moi)

https://calendly.com/alexspiga/ss60

Alex

[Paroles d’Experts #12] : Gwendoline Meyer, conférencière, coach et entrepreneure

Nouvel échange avec cette fois-ci Gwendoline Meyer !

Gwen, surnommée la Reine des Abeilles, aide les entrepreneurs à doubler leur CA !

Dans cet échange, Gwen nous raconte entre autres…

– Son branding créé malgré elle

– Le principe de la valeur perçue et donnée à ses clients

– Le passage du blogging à un email par jour grâce à un maitre de la persuasion

– La Gwen d’avant coaching et la Gwen d’après

– Les différentes stratégies qu’elle a tentées (et ratées) pour arriver là où elle est aujourd’hui

– La blague de la souris et du fromage (à pleurer de rire. Ou pas)

Vous pouvez retrouver Gwen…

– Son site web : https://www.wp-biz.com/

– Son IG : https://www.instagram.com/gwendolinem…

👉 Vous souhaitez y voir plus clair sur ce qui vous bloque dans votre activité ? Réservez votre session stratégique maintenant : https://calendly.com/alexspiga/ss60

👉 Rejoignez également mon groupe Facebook “Une vie de web” qui regroupe indépendants et entrepreneurs développant leur activité en ligne : http://tiny.cc/vdwfbyt

“En mai, fais ce qu’il te plait” (ca sonne mieux que le dicton d’avril)

Dans une heure je quitte les pins landais et la France pour retourner aux Emirats.

Biarritz > Londres Stansted > Istanbul > Dubaï.

C’est que je commence à le connaître, cet itinéraire.

J’espère être coté hublot pour y coller mon nez et regarder la terre en bas (j’adore !).

“En mai, fais ce qu’il te plait”.

Ca sonne mieux que le dicton d’avril, où tu ne te découvres pas d’un fil.

J’aurais mieux fait de l’écouter celui-là, car j’ai chopé la crève !

Ca me fait penser à cette réponse que je peux obtenir lorsque j’échange avec des clients et prospects et leur demande pourquoi ils veulent vivre de leur activité.

“Pour être libre et faire ce qu’il me plait”.

Je valide

(la liberté est une de mes valeurs les plus fortes).

Mais là où certains tombent de haut (ou alors continuent de planer), c’est quand il s’agit de définir ce qu’est être “libre”.

Vaste sujet vous me direz.

Que je ne vais pas aborder en moins de 400 mots.

Etre libre, pour vous, c’est quoi ?

Quand j’en écoute certains, j’ai l’impression d’entendre des enfants :

Faire ce que je veux, quand je veux, ne pas avoir de contraintes, ne répondre de personne, etc.

Donc en gros, être grassement payé pour bosser le moins possible sans se faire chier.

C’est possible.

Certains arrivent à se créer ce mode de vie.

Mais ça leur aura pris quelques années de labeur.

Quand je leur dis qu’il faut bosser sur son positionnement, son message, son offre…

Certains me répondent que “c’est beaucoup de travail”.

(silence)

Du travail.

Comme si c’était quelque chose qui leur était imposé par autrui.

Et qu’il fallait s’y coller malgré soi.

Rêver d’indépendance mais garder un esprit de salarié.

Vouloir faire selon ses propres règles et décider de n’avoir aucune structure.

Gagner beaucoup d’argent en en faisant le minimum “syndical”.

En mai, chacun fera ce qui lui plaira.

Et vous, est-ce que vous êtes au clair avec ce qu’il vous plait et ce qui vous anime dans votre activité ?

Relisez cette question !

Et prenez le temps d’y répondre

(pas seulement 2min 30).

De là découle presque tout le reste.

Vous sentez le besoin de faire le point sur cette question ?

https://calendly.com/alexspiga/ss60

Alex

(surement dans les airs au moment où vous lirez ces lignes)

[Paroles d’Experts #11] : Maria Wejman, Consultante et formatrice Facebook Ads

Nouvel échange avec cette fois-ci Maria Wejman, qui est Consultante et formatrice Facebook Ads !

Maria intervient auprès de professionnels dans le développement de leur activité à travers l’optimisation d’acquisition de leads.

Dans cet échange, Maria nous raconte entre autres…

– La peur de Big Brother et pourquoi il ne faut pas craindre le changement mais plutôt le voir comme une opportunité

– Pourquoi il est encore intéressant d’utiliser les Facebook Ads !

– Facebook Ads est un merveilleux outil… mais ca ne reste qu’un simple outil

– Pourquoi une campagne Facebook peut-être simple !

– L’étape la plus importante pour mener à bien sa publicité Facebook

– Son meilleur conseil pour votre marketing

Vous pouvez retrouver Maria ici…

LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/mariawejman/

Page Facebook : https://www.facebook.com/MariaSocialM…

Site web : https://mariawejman.fr/

Les podcasts qu’elle recommande…

– Rick Mulready – The Art of Paid Traffic : https://rickmulready.com/category/aop…

– Amy Porterfield : https://www.amyporterfield.com/amy-po…

– Neil Patel – Marketing School : https://marketingschool.io/

– Joseph Donyo – No Pay No Play : https://anchor.fm/no-pay-no-play

👉 Vous souhaitez y voir plus clair sur ce qui vous bloque dans votre activité ? Réservez votre session stratégique maintenant :

https://calendly.com/alexspiga/ss60

👉 Rejoignez également mon groupe Facebook “Une vie de web” qui regroupe indépendants et entrepreneurs développant leur activité en ligne : http://tiny.cc/vdwfbyt

1 2 3 4