4 belles et bonnes raisons pour augmenter tes tarifs

Tu aimerais toi aussi augmenter le prix de tes prestations mais n’as jamais osé ?

Et ce, pour plusieurs raisons

(Raisons sûrement non fondées).

Je sais comment ça se passe

(je parle en connaissance de cause).

Tu te dis que tu ne vaux pas ce tarif.

Que personne ne sera prêt à mettre autant.

Que les autres oui, mais pas toi.

Sauf que

(Et laisse moi te le dire)…

Tu te plantes le doigt dans l’oeil.

Un tarif juste

(Je ne parle pas de prix délirants pratiqués par certains jeunes loups qui ne seront plus là dans 6 mois).

Un tarif qui respecte tout le monde.

C’est ce que tu veux proposer.

Pour que tout le monde y gagne.

Dans cette nouvelle vidéo, je te partage 4 belles et bonnes raisons d’augmenter tes tarifs.

Tu verras, elles sont extras.

Ca se passe ici :

C’est fou comment elles plombent presque tout le monde, jour après jour

Peut-être que tu fais partie de ceux qui galèrent et voient les autres réussir.

Tu es pourtant armé(e) de bonnes intentions.

Mais ca ne semble pas vouloir prendre.

C’est surement parce que tu t’es fait avoir par une ou plusieurs de ces erreurs classiques.

Erreurs qui plombent le développement de ton activité.

Ces trois erreurs, malheureusement, je les vois encore trop souvent.

Perso, je suis tombé dans les deux premières.

Ca m’a fait perdre trop de temps.

Alors rends-toi service, regarde cette vidéo et évite les !

Je détaille ces trois erreurs.

Et surtout, j’explique quoi faire à la place.

Et, une chose, tu n’as pas besoin de conseils mystérieux ou de hacks du futur.

Tu as déjà tout.

Cette vidéo dure moins de 5 minutes mais te fera économiser des mois :

Marketing trop brutal : cet élément clé mais oublié

Parfois, je me dis que le marketing est perçu comme quelque chose de trop dur, violent, brutal.

Qu’il est juste là pour faire entrer des ronds, sans aucune autre considération.

Qu’il est déshumanisé.

Et comment donner tort à ceux qui pensent ça ?

On parle d’avatar.

D’entonnoir.

De cashflow.

Un truc me gêne là dedans.

C’est qu’on oublie trop souvent ce qui compte le plus.

Ce sans quoi rien de ça ne serait actionnable.

L’humain.

Parce qu’au final…

Un avatar, c’est quoi ?

Rien de moins que la personne que tu rêves d’accompagner.

Une offre, c’est quoi ?

Rien de moins que ton coeur d’expertise.

Une vente, c’est quoi ?

Rien de moins qu’un accord de valeur trouvé entre deux parties (deux humains).

Avec Anita, jeudi dernier, on a parlé d’abondance à une poignée de belles personnes.

Abondance à tous les niveaux.

Interne et (donc) externe.

L’abondance, appliquée à ton activité ?

C’est savoir que te spécialiser sur un thème bien précis t’ouvrira une multitude de possibilités (au lieu de te condamner).

C’est être certain que ta propre expertise transforme la vie d’autres personnes (plutôt que d’essayer de copier les autres).

C’est croire que tout t’arrive pour une bonne raison (plutôt que de subir).

Tu veux changer d’avis sur le marketing ?

Tu veux commencer à toucher du doigt ce principe universel et réel ?

On t’offre le replay ici – fais en bon usage :

Alex

Ce bordel, quand j’y pense.

Dans ce rapide post, je souhaite t’expliquer ce que tu peux prioriser pour t’assurer de bien avancer.

Sans ça, les chances sont grandes que ce soit vite le foutoir !

Ce qui t’amènera à baisser les bras.

Mais avant ça, et de façon à bien l’illustrer, je vais te parler d’une petite victoire personnelle

(et d’un beau soulagement).

J’aime répéter à mes clients de chercher à faire le plus simple possible.

Sauf qu’il y a quinze jours, quand j’ai vraiment regardé mon système marketing, j’ai réalisé que quelque chose n’allait pas.

J’en avais partout.

Des pages, des entonnoirs, des forms, des séquences, des conditions…

Un bordel, je te dis pas !

Mon côté geek et curieux sur la bidouille m’avait amené à créer un beau capharnaüm au fil du temps.

Sauf que ca ne pouvait pas rester comme ça.

Je me serais noyé.

Opération nettoyage lancée, j’ai coupé dans le lard

(et bien comme il faut).

J’ai supprimé presque 80% de tout ce bazar

(coucou Pareto).

Gardé 2 entonnoirs simples.

Et je repars avec ça.

Ca peut paraitre minime, mais c’est un sacré soulagement.

Un peu comme un nettoyage de printemps.

Moi qui suis plutôt du côté minimaliste pour les autres domaines de ma vie

(hé oui, on peut vivre à Dubai et ne pas tomber dans la surconsommation)

ca n’avait pas de sens d’avoir ce foutoir en ligne.

Pourquoi je te raconte ça ?

Parce que si tu proposes de l’accompagnement et appréhendes les stratégies du web, tu veux garder ça en tête :

Rester simple.

Concrètement, ça passe par :

1 client idéal – cette personne que tu souhaites transformer

1 offre – qui révèle ton coeur d’expertise 

1 canal de com’

1 façon de délivrer

Le web, les entonnoirs de vente, ca n’a pas à etre compliqué.

Et ça ne l’est pas !

Quand on sait sur quoi appuyer et se concentrer.

Tu vois, ma mission, c’est d’aider les indépendants qui offrent de l’accompagnement à se développer grâce au web.

C’est que, trop souvent, je vois de vrais experts passionnés galérer car ils ne savent pas attirer de clients à eux – et c’est du gâchis.

Ce confinement a cristallisé l’importance du digital pour le bon développement d’une activité.

Il n’est pas encore trop tard, mais ça deviendra de plus en plus compliqué pour ceux qui tardent à monter dans le train.

L’abondance pour ton activité passera par le digital – c’est une certitude.

Je suis actuellement en train de travailler avec une partenaire sur un magnifique projet qui s’adressera exclusivement aux coaches.

J’en parlerai plus bientôt.

D’ici là, si tu veux éviter le bordel décrit plus haut et te donner les meilleures chances, tu peux me contacter.

Témoignage : Comment Masha génère aujourd’hui plus de 5 000 € par mois grâce à ces coachings

Dans cette vidéo j’échange avec Masha, une coach que j’ai eu plaisir d’accompagner dans la transformation de son activité :

Elle nous explique les différentes étapes qu’elle a validées afin de passer de la coach sans business ni clientes…

A la coach reconnue pour son expertise, qui vit sereinement de son activité et va jusqu’à refuser des clientes.

Pas de magie ni de tour de passe-passe ici.

Elle partage les éléments clés pour structurer son activité :

Travailler sur soi,  suivre un process bien établi, se faire accompagner.

Masha, je le sais, elle en a encore sous la pédale.

Quand elle voudra passer la vitesse supérieure, c’est bien plus de 5K€ qu’elle générera.

Facile.

Elle le sait aussi, je pense.

Mais chaque chose en son temps.

Le principal est qu’elle soit en harmonie à la fois dans son business et dans sa vie.

De nouveau le lien ici :

Et si c’était ton tour ?

Ecris moi si toi aussi tu es prêt(e) à t’y mettre. 

Alex

Dans la série Paroles d’Experts, j’ai échangé récemment avec une vraie pro (une fois n’est pas coutume). Cette pro là, c’est Anita.

Anita, c’est plus de 20 ans d’expérience en tant que psychothérapeute et formatrice de coaches. 

Tu imagines bien qu’elle en a vu passer des apprentis de tous poils. 

Aujourd’hui, sa mission est de les accompagner à gagner en excellence et ainsi sortir du lot. 

Car ce qu’elle constate très (trop) régulièrement, c’est que chez beaucoup l’envie est là, mais qu’ils sont désarmés. 

Tout d’abord sur leurs compétences propres. 

Mais aussi sur leur habilité à créer une clientèle. 

Car tu le sais :

Tu peux être le meilleur dans ton domaine, si personne ne te voit…

Ta voix ne trouvera écho nulle part.

Ce n’est pas moi qui vais la contredire. 

Je vois en effet encore trop de pros démarrer sans aucune base. 

Bonjour le combat pour y arriver. 

Dans cet échange, on aborde entre autres :

• L’évolution de ce métier

• Ce que l’essor dingue de ces dernières années a apporté (en bon et moins bon)

• Les critères principaux pour percer et s’affirmer

• Pourquoi ce métier est parmi l’un des plus beaux du monde

Tu proposes tes services et ne te sens pas trop légitime ?

Regarde cet échange sans plus attendre :

Comment rationaliser tes peurs et fausses croyances pour avancer sur ton projet.⁣

Tu le sais toi aussi.

Souvent (très souvent même) ce qui peut être bloquant, c’est la peur et la confusion qu’une situation incertaine procure.⁣

Seulement, par définition, être à son compte est une chose incertaine⁣

(Et la vie aussi…!).⁣

Et ces états mènent à l’immobilisme et la paralysie.⁣

Clairement pas le meilleur moyen d’avancer…⁣

Je sais de quoi je parle, j’ai traversé certaines périodes dans cet état-là.

Dans cette nouvelle vidéo de moins de 7 minutes, je partage 3 points importants pour lutter contre cette paralysie déclenchée par ces émotions :

• Un exo de projection pour faire retomber la pression⁣

• Un des accords Toltèques (car non ce n’est pas que pour les hippies… bien au contraire !)⁣

• Les trois seules décisions sur lesquelles on a le contrôle à chaque instant⁣

« Il n’y a pas de grande tâche difficile qui ne puisse être décomposée en petites tâches faciles » 

dit un adage bouddhiste.⁣

Ce qui semble impossible à court terme devient très possible à long terme…!⁣

Petit pas par petit pas, façon Kaizen.⁣

Alors ressaisis-toi et arrête de te faire au froc.

C’est OK, tout va bien se passer.

Covid ou pas, pour toi, rien ne bouge (et c’est un peu la loose)

Tu as peut-être entendu dire partout que ce confinement est une superbe opportunité pour développer ton activité.

L’occaz à ne pas rater !

Le moment idéal !

Toi, Covid ou pas, ton envie reste la même :

Donner des outils simples à ceux qui veulent bien les recevoir.

Car c’est ton métier et ta mission d’aider et de diffuser de la bienveillance.

Sauf que tu t’aperçois que l’envie ne suffit pas forcément.

Que tu ne peux plus te contenter d’annoncer que tu es simplement “coach”.

Qu’il te faut plus de structure.

Et c’est là où ce monde merveilleux devient un peu plus sombre.

Tu fais quelques recherches sur le web et lis tout et n’importe quoi. Qui croire ?

Tu te fais cibler par les gros marketeurs qui veulent te refourguer leur formation.

Sauf que niveau formation, t’as déjà donné.

Toute seule devant tes vidéos.

Sans support ni personne avec qui échanger.

Pas vraiment l’idée que tu te faisais de l’”accompagnement”.

Le truc un peu con ?

C’est qu’avec tout ce brouaha, tu as peut-être raté ce qui compte.

Ces quelques points à valider pour t’assurer d’avancer sur le bon chemin :

Une personne spécifique que tu veux accompagner

Une offre

Un canal de communication

Le tout à mixer avec ces 2 deux éléments :

Le pragmatisme (stratégie, recherches, tests…) 

L’intuitif (où tu souhaites vraiment aller, ce qui t’anime malgré quelques peurs…)

Qu’est-ce qu’il se passe une fois ces points validés et révélés ?

Tu gagnes en sérénité

Tu es tranquille à l’intérieur et ça se voit à l’extérieur (tu fais des ventes)

Tu avances, pas à pas, vers ton envie et ce qui t’anime.

Ces points ?

Je les discute un peu lors des Lives Confinés quotidiens sur mon groupe (https://www.facebook.com/groups/uneviedeweb/)

Mais la meilleure partie bien sûr, elle est réservée à celles et ceux qui me font confiance et m’ont choisi pour les accompagner – quel plaisir d’avancer ensemble.

Donc, virus ou pas virus, c’est toi qui décides si tu souhaites avancer ou pas.

Et la façon dont tu t’y prends.

Si ta vision des choses est d’aider et de diffuser de la bienveillance, choisis d’être accompagnée de la sorte.

Tu me contactes en MP pour voir ce qu’on fait ?

Alex

Pourquoi tu dois simplifier ton message

Aujourd’hui, je vais te donner une règle capitale pour t’assurer de bien transmettre ton message. 

Une règle simple qui est… de simplifier ton message !

Car tu le sais, tu as beau avoir un service extraordinaire, si tu ne sais pas partager ton message et donc persuader, tu ne vendras pas. 

Sauf qu’à trop vouloir en donner, tu n’apportes rien d’autre que de la confusion.

Sentiment que tu veux à tout prix éviter chez ton audience si tu veux qu’elle achète chez toi. 

Dans cette vidéo, tu trouveras :

• Les proverbes, ces messages parfaits

• Le slogan clair et net d’une compagnie aérienne

• Pourquoi tu ne veux pas enterrer l’idée

• Le pouvoir des analogies

80% de ce nouveau contenu ne sera qu’un feu de paille. Est-ce que tu tiendras le rythme ?

Qu’est-ce qui te pousse à créer du contenu ?

Confinement oblige, on voit quantité monstre de contenus créés ces derniers temps.

C’est cool. 

Si tu as une expertise et sais que tu peux apporter à une audience spécifique, je t’encourage à continuer.

Par contre, il y a quelques points à comprendre et à bien intégrer.

De la création de contenu, c’est une stratégie LONG TERME.

Croire que poster 2 fois sur son profil ou 3 vidéos sur Youtube suffira pour attirer à soi des prospects, c’est se mettre un doigt dans l’oeil.

Rien n’est moins vrai.

Une stratégie de contenu ne se décide pas en couchant comme objectifs “je veux X€ d’ici 6 mois”.

Mais en s’engageant à prendre des habitudes.

En disant “je choisis de publier [au choix]… deux vidéos / mois ; trois contenus par semaine ; un live / jour sur mon groupe ; etc.”

C’est moins sexy d’un coup ?

Je sais.

Mais le sexy donne rarement des résultats

(sauf sur Instagram avec un poom poom short).

Le sexy (les résultats) est une conséquence, un effet.

Les causes ?

Régularité.

Patience.

Amélioration.

Chiantes à mourir ?

Je sais aussi.

Mais c’est ce qui amène des résultats.

“Consistency is credibility” 

J’adore cette expression.

Si tu veux être crédible aux yeux d’une audience, tu te dois d’être constant

(et de viser juste dans ton contenu).

Est-ce que ca te parle ?

Qu’est-ce que tu en penses ?

Qu’est-ce qui te dérange ou te plait ?

Dans le live d’aujourd’hui sur mon groupe, je suis allé plus loin en détaillant la recette du succès d’un créateur de contenu.

Je te donne les grandes lignes ici.

Prépare-toi.

Car c’est un secret jalousement gardé de ceux qui réussissent.

Non je déconne.

La recette est très simple

(mais est-ce que ca serait pas ça le secret ?) :

Partir d’une bonne compréhension de son marché.

Créer du contenu gratuit de qualité.

Se créer une audience, petit à petit.

Créer une offre solide – qui répond à un besoin (du bon contenu payant).

La proposer.

Recommencer.

Améliorer.

Semaine prochaine je démarre avec un petit groupe pour bosser ces points là :

Connaître son marché et se positionner en conséquence

Connecter avec un message percutant

Valider son concept

Grandir

C’est pour ceux qui voient cette période unique comme un bon moment pour avancer.

Si c’est toi, écris-moi

1 2 3 10