Méditation, abondance, escalade et prise (atelier jamais vu)

Ce matin, en guise de méditation, j’ai écouté celle suggérée par une amie, Ehoa.

Elle portait sur une des lois de l’abondance :

La loi du moindre effort.

Pourquoi je te raconte ça ?

Parce qu’une grande loi, un principe, c’est bien sur le papier.

Mais ce qu’on oublie trop vite, c’est que ca peut aussi facilement être appliqué dans la vie de tous les jours

(à condition de s’y coller).

En y repensant, je vois que des petits pas sont faits sur mon chemin.

Et sur le tien ?

En fait, plus j’avance, plus j’apprends à lâcher prise.

A lâcher le mental.

A faire confiance à mon flow.

Ce n’est pas tâche facile, c’est sûr

(t’imagines, si tu lâches, qu’est-ce qu’il y a derrière ?!).

Et il y a encore du boulot.

Mais en écrivant ces mots (complètement en spontané), ca me fait penser à l’escalade.

La grimpe, j’ai pratiqué un peu lorsque je vivais dans les Alpes il y a quelques lunes

(vraiment un tout petit peu. Mon élément, c’est l’eau).

Et, quand tu es sur ton mur d’escalade, pour aller chercher une prise un peu plus haut…

Hé bien, tu choisis consciemment de lâcher – d’accepter d’être dans le vide une fraction de seconde.

Bref, je m’égare un peu je crois.

Tu es toujours là ?

Méditation, principe d’abondance, escalade, prise…

Où est le rapport ?!

Le rapport ?

Il est évident !

Partout, tout le temps, les mêmes lois opèrent.

Et ton activité ne fait pas exception.

Tu es coach ou propose des accompagnements.

Ton pouvoir est là, améliorer la vie d’autres personnes.

Et tu sais que tu DOIS faire X, Y, Z

(c’est ce que tu lis partout).

Sauf que trop souvent, on oublie de te préciser que pour opérer au mieux, ca commence par toi.

Par un alignement.

• Alignement d’abord au sein même de ton activité : 

Maîtriser ta pratique. Tes outils. La transformation.

• Alignement ensuite dans ton marketing :

Savoir ce que tu veux transmettre. A qui. Comment.

Alignement.

Mot quelque peu galvaudé ces temps-ci, tu ne trouves pas ?

Pourtant, c’est ce que tout un chacun se doit de trouver.

Et c’est ce dont on va traiter, Anita et moi, ce samedi lors d’un atelier en direct et exclusif.

Le contenu et le contenant.

A ma connaissance, ce n’est pas encore proposé sur le marché.

>> Ce samedi 30/5 à 11h Paris <<

Les clés pour devenir ce coach expert

(le vrai expert, pas celui qui s’auto-proclame après 2 tutos sur Youtube).

Cet expert que toi aussi tu peux devenir.

A samedi ?

(une réaction à ce post et on te partage le lien)

Pourquoi se lancer directement avec des publicités Facebook est une fausse bonne idée

“Le meilleur moyen pour décrocher des prospects”

“La méthode ultime pour obtenir des clients”

C’est vrai que la tentation est grande.

Tu passes beaucoup de temps à aller trouver des prospects,

Echanger avec ton potentiel client idéal,

Créer du contenu.

Hyper chronophage et sans récompense assurée.

A côté, tu en vois d’autres balancer leurs pubs Facebook et ramasser les clients à la pelle.

Alors tu fais pareil.

Sauf que, la très grande majorité du temps, qu’est-ce qu’il se passe ?

Tu te casses les dents.

Et tu crames ton budget.

Passer sur du payant sans avoir validé son concept avec des actions gratuites, c’est un peu comme vouloir aller surfer des vagues de plus de 3m quand on cherche encore son équilibre sur des mousses de 30 cm.

Dans cette nouvelle vidéo, je t’explique pourquoi vouloir mettre la charrue avant les boeufs est la plupart du temps une fausse bonne idée.

Je t’explique aussi quoi faire à la place selon ta situation actuelle.

Pour que tu puisses rester zen, être sous contrôle et ne pas faire de choix stupides car trop émotionnels.

Pour que tu puisses aussi avoir une idée claire des étapes à valider afin d’avancer correctement et sereinement.

Commente “ENCORE !” si tu es un junkie du contenu

Tu veux vraiment y arriver.

Décrocher des clients et vivre sereinement de ton activité.

Je comprends.

Tu as une expertise et ne demande qu’à exercer et changer la vie d’autres personnes.

Tu vois que ca à l’air si facile chez les autres.

Donc forcément, tu veux connaître le secret.

Ce truc qu’ils semblent maîtriser mais qui t’échappe encore et encore.

Alors, et c’est paradoxal, tu fais tout ce qu’il ne faut pas faire :

Tu bouffes à tous les rateliers.

Et tu tombes à chaque fois dans le piège.

Les autres l’ont bien compris.

Trop facile de jouer sur la curiosité – un des meilleurs leviers psychologiques pour faire bouger les foules.

D’actionner chez toi cette envie irrésistible d’en savoir plus.

De réveiller le junkie qui sommeille en toi.

Car c’est ce que tu es.

Un junkie du contenu.

Un junkie qui a besoin de son shot.

“La méthode pour trouver des clients” par-ci.

“Les 3 étapes pour l’abondance” par-là.

Tu as juste à commenter le post pour avoir accès à ce “rapport ultra-secret”.

Rapport qui va te faire du bien cinq minutes

(si jamais tu le lis).

Mais qui ne va pas te faire avancer d’un iota.

Sois honnête :

Combien de contenus gratuits dorment dans ton dossier Téléchargements ?

Je vois certaines personnes, qui, je sais, ont déjà TOUT pour y arriver, continuer malgré tout de commenter ce genre de posts !

Les bras m’en tombent.

A croire qu’ils attendent un miracle ?

Je vais te confier quelque chose…

Il y a quelques mois, je souffrais énormément de comparaison.

Ca m’empêchait d’avancer correctement.

Mon coach et ami insiste alors sur le sevrage que je dois faire :

Me désinscrire de listes email, ne plus suivre certains sur FB, etc.

Pas évident mais tellement bénéfique.

Plus de contenus te fait peut-etre du bien sur le moment.

Mais ca ne t’aide pas à avancer

(Je sais de quoi je parle).

La recette ultime, tu la connais, je la partage souvent :

Un coeur d’expertise validé

Un client idéal que tu aimes accompagner

Un canal de com’ maîtrisé

Un alignement à toujours travailler

Ca fait moins rêver d’un coup, hein ?

Et pourtant.

Ton rêve ultime tient dans ces 4 points.

Si tu veux savoir comment je travaille, tape “je veux savoir” et je t’envoie tout ça.

Non je déconne.

Mais on peut en discuter calmement.

En laissant ce petit junkie sur le bas-côté

(j’ai arrêté de bosser avec eux. Difficile d’en tirer quelque chose).

Alex

Une activité web pérenne et anti bling-bling : André Dubois se livre

Peut-être que tu en as assez de ces vendeurs de rêve sur le web.

Moi aussi.

Peut-être même que tu as déjà fait confiance à l’un d’entre eux et que ca ne s’est pas super bien passé.

Tant pis mais c’est OK. Tu n’as peut-être pas trouvé l’âme soeur du premier coup.

Peut-être que tu te demandes où sont passé l’intégrité et le respect.

Pas de panique. Ces valeurs n’ont pas disparu.

Il y a quelques jours, j’ai échangé avec un blogueur qui m’inspire depuis de nombreuses années :

André Dubois, de TraficMania.

André, c’est l’anti bling-bling.

Le show off, il s’en tape à hauteur de la qualité de son contenu.

Dans ce bel échange de 35’, on a parlé (entre autres) des points suivants :

• La situation du blogging (indice : il n’est pas mort, comme l’ont pourtant hurlé de nombreuses personnes du web)

• Les vraies questions à se poser quand on veut s’installer sur le long terme

• Pourquoi la création de contenu ne se suffit pas

• Les mythes classiques de l’entreprenariat sur le web

Vivre du web est une (belle) réalité.

Mais c’est comme tout.

Ca demande des efforts, de la stratégie, une vision long terme et un respect de ses valeurs.

Le meilleur conseil marketing enfin dévoilé (!)

Du contenu, c’est pas ce qui manque en ligne.

Loin de là.

Bonjour l’infobésité.

Et si tu ne fais pas gaffe, tu peux vite devenir un junkie qui bouffe à tous les râteliers tout et son contraire.

Pour quel résultat ?

Plus d’incompréhension.

Qui amène une paralysie.

Qui te fait rester sur place.

Pas vraiment l’objectif de départ.

Aujourd’hui, je te partage le conseil le plus simple et pourtant l’un des plus importants à retenir pour ton marketing.

Je ne réinvente pas la roue ici.

Mais tu sais comme moi que les grands principes sont garantis 100% efficacité.

Une fois que tu entends ça – et mieux, l’ancre pour de bon, chacune de tes actions gagnera en logique, simplicité et bon sens.

Ce qui aura pour conséquence de t’amener de meilleurs résultats.

Je te laisse découvrir ça avec cette nouvelle rapide vidéo.

Ce que tu dois absolument faire avant de délivrer ton accompagnement

Tu vois,

Ce que de trop nombreuses personnes oublient, c’est qu’afin de pouvoir DÉLIVRER nos services, on doit d’abord les VENDRE. 

Car tu peux être coach, thérapeute, expert dans un domaine…

Mais avant tout, tu es un entrepreneur !

Ce qui veut dire que tu ne peux pas te contenter de délivrer ton service, tu dois en priorité te concentrer à le vendre !

Nos produits et services ne se vendent pas « tout seuls ». 

Et ils ne se vendraient même pas DU TOUT sans marketing.

C’est ce que j’explique dans cette vidéo.

Ces bon vieux fantasmes du web. Tu t’es fait avoir ?

Avoue que tu y as cru

(même un tout petit peu).

Que ca t’a vendu du rêve au moins l’espace d’un instant.

Car ce n’est pas vraiment de ta faute.

On t’avait dit (promis !) que ca allait être facile.

Que t’enquillerait les zéros en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Qu’en démarrant sur le web…

Youhouuu…!

Ou pas.

On t’avait servi les fantasmes du web.

Ces bon vieux mythes qui marchent encore

(Beaucoup continuent de tomber dedans).

Ces mythes ?

Gagner de l’argent (beaucoup) facilement.

Gagner de l’argent (beaucoup) rapidement.

Le problème ?

C’est que le web n’échappe pas aux grands principes.

Dont notamment celui de créer et donner de la valeur pour recevoir de la valeur.

A un moment, faut arrêter de délirer et croire au Père Noel.

Tiens…

Une mauvaise question est :

Comment je peux m’enrichir vite et sans effort ?

Une bonne question serait :

Qu’est-ce que j’ai en moi qui peut apporter une différence / solution chez les autres ?

Dans cette nouvelle vidéo, je démonte ces mythes et explique notamment qu’il y a beaucoup plus de points communs que de différences entre le monde du “en ligne” et le monde du “hors ligne”.

Et je partage mon avis sur ceux qui pensent réussir sans prendre de risques, en travaillant très peu, et sans attendre.

4 belles et bonnes raisons pour augmenter tes tarifs

Tu aimerais toi aussi augmenter le prix de tes prestations mais n’as jamais osé ?

Et ce, pour plusieurs raisons

(Raisons sûrement non fondées).

Je sais comment ça se passe

(je parle en connaissance de cause).

Tu te dis que tu ne vaux pas ce tarif.

Que personne ne sera prêt à mettre autant.

Que les autres oui, mais pas toi.

Sauf que

(Et laisse moi te le dire)…

Tu te plantes le doigt dans l’oeil.

Un tarif juste

(Je ne parle pas de prix délirants pratiqués par certains jeunes loups qui ne seront plus là dans 6 mois).

Un tarif qui respecte tout le monde.

C’est ce que tu veux proposer.

Pour que tout le monde y gagne.

Dans cette nouvelle vidéo, je te partage 4 belles et bonnes raisons d’augmenter tes tarifs.

Tu verras, elles sont extras.

Ca se passe ici :

C’est fou comment elles plombent presque tout le monde, jour après jour

Peut-être que tu fais partie de ceux qui galèrent et voient les autres réussir.

Tu es pourtant armé(e) de bonnes intentions.

Mais ca ne semble pas vouloir prendre.

C’est surement parce que tu t’es fait avoir par une ou plusieurs de ces erreurs classiques.

Erreurs qui plombent le développement de ton activité.

Ces trois erreurs, malheureusement, je les vois encore trop souvent.

Perso, je suis tombé dans les deux premières.

Ca m’a fait perdre trop de temps.

Alors rends-toi service, regarde cette vidéo et évite les !

Je détaille ces trois erreurs.

Et surtout, j’explique quoi faire à la place.

Et, une chose, tu n’as pas besoin de conseils mystérieux ou de hacks du futur.

Tu as déjà tout.

Cette vidéo dure moins de 5 minutes mais te fera économiser des mois :

Marketing trop brutal : cet élément clé mais oublié

Parfois, je me dis que le marketing est perçu comme quelque chose de trop dur, violent, brutal.

Qu’il est juste là pour faire entrer des ronds, sans aucune autre considération.

Qu’il est déshumanisé.

Et comment donner tort à ceux qui pensent ça ?

On parle d’avatar.

D’entonnoir.

De cashflow.

Un truc me gêne là dedans.

C’est qu’on oublie trop souvent ce qui compte le plus.

Ce sans quoi rien de ça ne serait actionnable.

L’humain.

Parce qu’au final…

Un avatar, c’est quoi ?

Rien de moins que la personne que tu rêves d’accompagner.

Une offre, c’est quoi ?

Rien de moins que ton coeur d’expertise.

Une vente, c’est quoi ?

Rien de moins qu’un accord de valeur trouvé entre deux parties (deux humains).

Avec Anita, jeudi dernier, on a parlé d’abondance à une poignée de belles personnes.

Abondance à tous les niveaux.

Interne et (donc) externe.

L’abondance, appliquée à ton activité ?

C’est savoir que te spécialiser sur un thème bien précis t’ouvrira une multitude de possibilités (au lieu de te condamner).

C’est être certain que ta propre expertise transforme la vie d’autres personnes (plutôt que d’essayer de copier les autres).

C’est croire que tout t’arrive pour une bonne raison (plutôt que de subir).

Tu veux changer d’avis sur le marketing ?

Tu veux commencer à toucher du doigt ce principe universel et réel ?

On t’offre le replay ici – fais en bon usage :

Alex